Accueil > Sugar Skateboard Magazine - Plus de Sucre > Doble VS Sugar / l’embrouille entre Sebastien Charlot et les gars de Doble,tout ça pour des mails…

Doble VS Sugar / l’embrouille entre Sebastien Charlot et les gars de Doble,tout ça pour des mails…

  • La couverture : très belle photo de Danny Fuenzalida en flippy
    trick sur un toit, au Havre, avec un beau coucher de soleil orangé, ça
    donne envie de lire le magazine.
  • L’éditorial : On ne comprend pas ce qui se passe, c’est un règlement de compte entre deux enfants. Mettre ça dans un
    édito ne rime à rien, à croire qu’un stagiaire s’est amusé à rédiger l’édito sous le pseudonyme de Sébastien Charlot, car une
    telle faute de goût n’est pas possible pour un rédacteur en chef.
  • La suite du contenu du magazine : Désolé, mais la suite du
    journal n’a pas pu être lue à cause du dégoût que l’édito a provoqué.
    Seule envie, celle de refermer le journal. Un droit de réponse est
    indispensable pour compenser cet abus de pouvoir de la presse.
    Evidemment, le droit de réponse n’est pas paru dans le numéro suivant.

    Au nom des personnes concernées, en l’occurrence la société
    Doble skateboards, le site Simili diffuse ici le droit de réponse qui
    aurait dû paraître dans le numéro 70 de Sugar. Pourquoi n’ont-ils pas
    fait paraître ce droit de réponse, pourquoi ont-ils mis un tel édito,
    allez savoir.

    Quoi qu’il en soit, la presse ne peut pas se permettre de faire de
    telles bavures. Ça débecte la rédaction de Simili. Le site Simili
    encourage d’autres médias à diffuser ce droit de réponse pour montrer
    qu’aucun groupe de presse n’a le pouvoir sur la liberté d’expression.
    Si notre expression ne passe pas par eux, il passera par nous-même. Do
    it yourself !!

    Si quelqu’un s’oppose à ce droit de réponse, qu’il se
    manifèste, il aura droit à la parole. Ici, le droit d’expression est
    respecté. Mais n’ayant pas eu de réponse valable (arguments) de la part
    de la rédaction de Sugar, on peut penser qu’il n’y aura pas de retour
    de qui que ce soit. Dommage.

    Pour remettre les choses dans leur contexte, voici le pseudo éditorial du Sugar N° 69 pour que tous les éléments
    soient pris en compte :

    DOBLE SKATEBOARDSar69edito_big » target= »_blank »>


    DROIT DE REPONSE DOBLE SKATEBOARDS

    « Moi, Damien Bachelard, gérant de la société Doble
    skateboards, délègue mon droit de réponse correspondant à l’éditorial
    du Sugar numéro 69, à mes représentants Fabien Reichert et Yannick
    Guinot. »

     Fabien Reichert: Bonjour, l’édito du derDoble Skateboardsparticulièrement attristé par son manque d’objectivité et la
    gratuité de ses propos envers Doble Skateboards. Je me permets de vous
    signifier que Denis Noël (Doble de son surnom), n’est pas la seule
    personne à représenter la marque. Derrière ce nom, il y a aussi un
    certain nombre de skaters, plus ou moins forts, plus ou moins
    médiatisés, mais passionnés (n’est-ce pas là l’essentiel ?), il y a
    également des gens qui s’occupent de la gestion (comptable, secrétaire,
    associés…), des représentants, des gens qui dessinent les plateaux,
    des gens qui supportent la marque (car tout le monde ne pense pas comme
    votre éditorialiste), et que tous ces gens en question aiment et
    sugar69edito bigDoble Skateboards.jpg » style= »border: 0px none;margin: 5px;float: left » />
    pratiquent le skate.

    Doble Skateboards, au même titre que les autres marques
    françaises, contribue au développement de la scène skate française,
    soutient des riders, organise des tournées, entretient de bonnes
    relations avec de nombreux skateshops, investit en publicité dans la
    presse spécialisée, et essaie de proposer des prix corrects sur le
    marché. De plus, les boards ont le mérite d’être fabriquées en Europe,
    par une entreprise (Jart) qui a désormais fait ses preuves en matière
    de plateaux de qualité, direz-vous le contraire ? Alors monsieur
    l’éditorialiste de Sugar, quand vous recevez un mail comme celui que
    vous citez, répondez à la personne qui vous l’envoie que c’est un con,
    si vous voulez, que son courrier est ridicule et pas diplômate pour 2
    sous, ça je le reconnais, MAIS réglez vos comptes avec lui d’une
    manière un peu plus loyale s’il vous plaît, et, d’une marque française
    qui existe et se bouge le cul, ne dites pas dans votre magazine que
    c’est un ersatz de marque.

    Je fais partie des gens qui la représentent, et en tant que
    skateboarder passionné depuis + de 15 ans, je me suis largement investi
    dans le milieu (shop, associations, skateparks, contests, etc.) et je
    skate encore quasi quotidiennement, comme bien d’autres skaters de
    longue date. Vous voyez, DOBLE, c’est aussi ça. Laissez donc les
    skaters se faire leur propre opinion, et évitez de « casser du sucre »
    sur le dos de gens que vous ne connaissez pas, lesquels ne sont pas si
    différents de vous, ce sera tout à votre honneur je pense. Bonne
    continuation, avec un prochain édito moins partial et plus
    intéressant…

     Yannick Guinot: Ce règlement de compte dans
    l’édito de Sugar 69 m’a particulièrement touché. J’avais préparé tout
    un roman moralisateur (seule solution pour deux enfants qui se
    disputent dans un édito) sur cette histoire que je synthétise ici en
    quelques lignes car Fabien a parfaitement remis les pendules à l’heure.

    J’aimerais juste rajouter qu’en plus de dire du mal de la
    marque Doble, Sugar a terni l’image du skateboard français et tout le
    sillage du journal (annonceurs et riders se retrouvant dans ce numéro,
    ils cautionnent l’esprit de Sugar sans le vouloir, car ils adhèrent au
    magazine en paraissant dedans, tout est lié). Quand on est l’élite de
    la presse skate française, il faut adopter un comportement exemplaire.

    Plus un magazine dira de la merde comme ça gratuitement sans argumenter pour essayer de ridiculiser une marque (ou autre),
    plus les lecteurs seront déçus des mauvaises ondes anti skate émanées par la revue. Et plus un mag s’enfonce dans ce jeu,
    moins on le cherchera en kiosques. Je souhaite que Sugar continue, car c’est un bel objet, il faut juste revoir son
    rédactionnel. Pardonnez cette faute professionnelle de Sébastien Charlot, il s’est égaré et ne recommencera plus. Sébastien,
    tu sais bien écrire, alors fais-le! 

  • accédez au site Simili
    accédez au blog de Sugar
    accédez au site Doble
    (photos extraityes du site Simili)

    A propos de Olivier RAVEAU - Le grand Bro des 2 Bro's du SiteDuSkateboard

    Le grand Bro des 2 bro du SiteDuSkateboard.

    Check Also

    Sugar 147: Karsten Kleppan, Adidas @Vigo, Nathan et Mathieu Tailpied

    Gros 5-0 de Karsten Kleppan pour la couverture de ce 147 èm numéro de Sugar ...

    5 commentaires

    1. Moi j dis les gars de Doble ils balancent du lourd à Sebastien Charlot ….
      moi j aurait fait la même .maintenant je sais que les gars de doble sont saoulés pour leur image …
      enfin bon.
      Farid

    2. J’ai l’impression que Doble est une bonne marque « dobée » ! C’est pas en crachant à la gueule des journalistes qu’ils vont réussir une quelconque communication réussie. Quand on represente une marque, on nuance ses propos, on arrondit les angles et surtout on vérifie son orthographe. C’est pas demain que l’équipe de doble finira championne de la dictée de Pivot !
      Bravo Sugar, bonne opération.
      Ps : un dictionnaire c’est pas trop cher et fort utile pour les cancres !

    3. Vive Sugar, Doble c’est un pseudo gars !!!!!

    4. Pourquoi débattre sur un sujet qui était sûrement censé être satirique??? Peu être ce mail à été écrit par un petit immature et pensant bien faire, Seb charlot qui à son habitude écrit des édito tordant et philosophique, à cru qu’il ferait une bonne intro pour faire resurgir les bénéfices du skate aux personnes qui les ont probablement oublié… Pas besoin d’en faire une polémique, ni de justifié ça arrive de faire des connerie, ce sugar était vraiment pas mal… Faut pas s’arrêter à ca…

    5. Est ce que quelqu’un peu me dire pourquoi il y a eu ce mail au fait?????
      thanks d’avance…tom

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    [adrotate group="4"]